Aller au contenu principal
Image

Les généralistes relancent le débat sur la médecine de famille

Source
www.lematin.ma
|
Date
Body

La Fédération des omnipraticiens de la région Rabat-Salé-Kénitra relance le débat sur l’importance de réhabiliter «la médecine de famille». C’était lors de son premier congrès national dont les travaux se sont ouverts vendredi dernier à Rabat.

Un an après sa création, la Fédération des omnipraticiens de la région Rabat-Salé-Kénitra (Forsk) a réuni les médecins généralistes de la région à l’occasion de son premier congrès national de médecine générale, dont les travaux se sont ouverts vendredi dernier à Rabat. Pour marquer le coup de ce premier congrès, la Forsk a choisi d’initier le débat autour d’une thématique d’actualité au Maroc, en l’occurrence «la médecine de famille». Aujourd’hui, la réflexion autour de la création d’une médecine de famille est engagée au Maroc, souligne Hassan Maaouni, président du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM). «C’est un chantier gouvernemental», dit-il. Et d’ajouter que cette question a été déjà soulevée lors des réunions du CNOM avec le ministre de la Santé et le Chef du gouvernement

Le président du CNOM est en faveur de la création d’une médecine de famille afin de redonner ses titres de noblesse à la médecine générale. L’idée est d’introduire cette spécialité à partir de la troisième année d’étude de médecine. Pour ce faire, le président du CNOM appelle à la sensibilisation autour de cette question, notamment au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur et des Facultés de médecine. Pour plusieurs participants, la création d’une médecine de famille serait de nature à rehausser la pratique de la médecine générale. Placée sous le signe «Fédérons aujourd’hui pour une médecine de famille de demain», cette manifestation scientifique a permis aux participants nationaux et internationaux d’échanger autour d’un éventail de questions. Au menu de ce congrès de 3 jours figurait l’organisation de 18 ateliers de formation au profit des médecins et professionnels de la santé de la région et de tables rondes autour de diverses thématiques comme la rhumatologie, la psychiatrie et la cardiologie. Également à l’ordre du jour, la visite des stands des laboratoires pharmaceutiques. Pour le président de la Forsk, Ezzedine Gmira, le congrès se veut être une occasion pour répondre aux attentes des médecins généralistes en matière de formation continue. «J’espère que cette initiative fédératrice sera un exemple à suivre par les autres régions du Maroc afin de réaliser notre rêve à tous, une Confédération nationale des médecins généralistes», a-t-il déclaré.

 

 

 

 

#