Aller au contenu principal
Image

Médecine foetale : une spécialité en plein essor au Maroc

Source
Rédaction Tempo Médical
|
Date
Body

Le 3e congrès de la Société Marocaine de Médecine Reproductive et de Médecine Fœtale (SMMR), s’est tenu du 26 au 28 avril 2018 à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca.

« La SMMR a été créée suite à un besoin important en termes de formation innovante en médecine de la reproduction et médecine fœtale, qui est une spécialité en plein essor. 

La médecine de reproduction est une discipline qui connaît une très grande évolution. Ne pas suivre cette évolution vertigineuse peut avoir probablement un impact, dont les couples infertiles sont les premiers à en payer le prix. »

La médecine fœtale est au centre des objectifs de la SMMR depuis un an et demi. Ce focus est dû au besoin de diagnostics grandissant dans cette discipline. Cette spécialité prend de l’ampleur au Maroc, surtout au niveau législatif, car une nouvelle loi sera promulguée permettant aux couples dont les bébés sont porteurs de malformations majeures de pouvoir interrompre la grossesse à cause de la non-viabilité de ces fœtus.

Les objectifs de la SMMR sont essentiellement la formation médicale continue, postuniversitaire et le perfectionnement des techniques appliquées et des outils et technologies avancées utilisée.

La présence de plusieurs docteurs et chercheurs internationaux a fait la richesse de ce congrès aussi bien sur le plan scientifique que technique.

Cette troisième édition du congrès de la Société Marocaine de Médecine Reproductive et de Médecine Fœtale (SMMR), fut une innovation dans le domaine de la médecine de reproduction. Et les thématiques discutées d’une grande importance pour suivre et soutenir les praticiens au quotidien.

Ce 3e congrès a été présidé par le professeur Yacoub Khalaf, chercheur anglais de renommée internationale, connu pour ses recherches et ses publications, et animé par 45 orateurs venus des 5 continents, afin de partager leurs connaissances en la matière.

Près de 700 personnes ont répondu présentes lors de cette 3e édition couvrant des domaines médicaux d’importance au Maroc.

Au programme de ce congrès, des thèmes innovants et techniques de formation nouvelles et avancées, des workshops en médecine de reproduction et médecine fœtale ainsi que des ateliers techniques : ponction amniotique, ponction biopsie trophoblastique...

Également, des cours avancés en médecine de la reproduction et en médecine fœtale ont été proposés aux participants, qu’ils soient experts ou moins experts et qui s’intéressent à la médecine de la reproduction : gynécologues, médecins généralistes, endocrinologues et autres spécialistes.

La SMMR est en train de préparer son master en fertilité avec la participation d’experts internationaux, une université étrangère et une université nationale afin de parrainer cette formation qui se fera sur une durée de 2 ans, compte tenu du vide en terme de formation dans le domaine de la fertilité au Maroc.

 

Propos recueillis auprès du Professeur Omar SEFRIOUI – Président de la Société Marocaine de Médecine de la Reproduction (SMMR)

 

#